Les abus laissent une trace dans l’ADN -

La maltraitance, les viols laissent des traces et pas seulement au niveau du psychisme. La cicatrise est inscrite dans le génome et se transmet donc à chaque division cellulaire. Nous transmettons donc à nos enfants les traces des abus que nous avons pu subir. Chercheurs de l’université de Genève ont découvert cet état de fait.

Voir la vidéo du reportage :

Bonne nouvelle ces traces peuvent être effacées via les médicaments ou une thérapie. La psychogénéalogie, le décodage biologique ou encore les constellations familiales prennent alors tout leur sens.

S'inscrire à notre newsletter

Recevez directement dans votre boite mail les dernières informations sur les médecines douces.

Vous allez recevoir un mail de confirmation dans quelques minutes.

Restez informé !

Recevez les dernières actualités du guide des médecines douces dans votre boite mail !

En vous inscrivant, vous confirmez être d’accord avec la politique de confidentialité.

Vous allez recevoir un mail de confirmation d'inscription à notre liste.