ART-THÉRAPIE QUI ES-TU ? -

On trouve de plus en plus de termes désignant l’art-thérapie, on la dit « évolutive » (?), analytique, et de bien d’autres manières sans doute. Alors, comment s’y reconnaître ?

Je dirai tout d’abord que l’art-thérapie n’a pas besoin de superlatif « vendeurs » car elle est là pour accompagner les personnes, les aider à reprendre confiance en eux, à travailler sur des blocages émotionnels et bien plus encore. Je le constate à chaque séance, que ce soit avec des enfants, adolescents ou adultes. Ce n’est pas leur dessin ou peinture qu’ils sont venus voir transformer ou analysés, mais plutôt de comprendre ce qui est en jeu dans leurs productions et en comprendre le sens en mettant des mots, leurs mots, sur ce qu’ils ont produit.

Si on pense par évolutive que l’on va faire transformer une production donnée par une autre, que l’on dit « meilleure » et par là même que l’on va se sentir mieux en faisant cela, alors on peut dire qu’il y a évolution de la production. Mais qu’en est-il de la personne ? Va-t-elle mieux parce qu’on lui a demandé de changer son dessin ? La production a changé c’est sûr, mais est-ce que la personne est changée ?

ART-THÉRAPIE QUI ES-TU ?

Qui peut le dire ?

Les personnes présentes en séance ? (quand c’est une séance de groupe), l’art thérapeute ? Dans ce cas ce n’est pas un art thérapeute car ce dernier ne juge ni n’interprète une production et encore moins va demander de changer un dessin pour le rendre plus beau.
Dans l’art-thérapie, il n’y a pas de notion de beau ou de moche. L’art thérapeute va accompagner la personne qui va mettre des mots, SES mots, dans ce qu’elle a produit et ainsi avoir accès d’une certaine manière, à ses « blocages ». Ce ne sera pas en transformant un dessin que la personne ira mieux mais en comprenant ce qu’elle a donné à voir. Demander à le transformer, c’est nier ce que la personne vient de produire et peut être la rendre encore plus mal à l’aise car pas comprise, pas écoutée dans ce qu’elle vient de produire.

Le risque, c’est que la personne reparte en gardant pour elle son mal-être car on lui a fait changer son dessin. Que va-t-il se passer une fois la personne repartie chez elle ?

Se demande-t-on si c’est le souhait profond de la personne qui a donné d’elle-même par ce qu’elle montre, de transformer ce qu’elle vient de faire, ou n’est-ce pas simplement une manipulation pour lui donner à croire qu’une fois son dessin transformé elle ira mieux ?

Doit-on nier ce que la personne a réalisé au point de lui demander de transformer ce qui vient d’être donné à voir ? Nous ne sommes plus dans de l’art-thérapie mais dans un courant de développement personnel pour personnes n’ayant aucune pathologie si ce n’est l’envie de découvrir autre chose en utilisant une médiation artistique.

On va dire de l’art-thérapie qu’elle est analytique. Parce qu’elle a à voir avec la psychanalyse ? Là encore, l’art-thérapie n’est pas une psychanalyse. Elle peut être apparentée à une psychothérapie car la personne va exprimer des ressentis, des émotions pour une meilleure compréhension de soi et de ses mécanismes qui font qu’elle ne se sent pas bien.
Si on veut une analyse, alors il vaut mieux faire une psychanalyse plutôt que de l’art-thérapie, ne mélangeons pas les genres.

Pour finir, je pense que tous ces termes ont pour but non pas de mieux aider les personnes mais de se démarquer par rapport aux autres art-thérapeutes. (Cet avis est un avis général et ne concerne bien sûr que moi).
Cependant, il faut faire attention aux termes employés car l’art-thérapie n’est absolument pas apparentée a de la psychanalyse. Là encore, comme je le disais, ne mélangeons pas les genres.

L’art-thérapie est une très belle profession qu’il faut défendre car les résultats (positifs) obtenus sont réels et durables.

Dominique Le Nouaille – Art-Thérapeute dans le 44 Loire-Atlantique à le Pellerin
Son site : http://espace-pierre-de-lune.org/

S'inscrire à notre newsletter

Recevez directement dans votre boite mail les dernières informations sur les médecines douces.

Vous allez recevoir un mail de confirmation dans quelques minutes.

Restez informé !

Recevez les dernières actualités du guide des médecines douces dans votre boite mail !

En vous inscrivant, vous confirmez être d’accord avec la politique de confidentialité.

Vous allez recevoir un mail de confirmation d'inscription à notre liste.